top of page

Prochains concerts

Abendt Music

Arnaud Gluck

Ensemble Le Risonanti Sfere

Réservez votre soirée !

Amore Langueo

Compositeurs : Grandi, Monteverdi, Caccini, Barbarino, Rovetta, Carlo G., Strozzi

Le 21 Novembre 2024, 20H

Salle Cortot, Paris

Sérénades de musiques sacrées dans l’Allemagne du XVIIème siècle

30-DSC_4157.jpg

Contre-ténor

Arnaud Gluck

Description du concert

Venez vous plonger dans une musique sacrée Baroque imprégnée de spiritualité, hautement émotionnelle et caractérisée par une extrême richesse de couleurs ! Avec le jeune contre-ténor Arnaud Gluck et un consort de violons a cinque, accompagné par l’orgue, l’ensemble Le Risonanti Sfere investit le répertoire sacré allemand du 17ème siècle

 

Calendrier de la tournée

Un nouveau langage musical de amoureux dans l'Italie du 17e siècle

Arnaud Final-13-carree2.jpg

Contre-ténor

Arnaud Gluck
photo Alice - crédits Daniele Caminiti.jpg

Théorbe

Alice Letort
photo_manon_papasergio_edited.jpg

Viole de Gambe

Manon Papasergio

Description du concert

Le programme "Amore langueo", qui signifie "je me languis d'amour" (Cantique des Cantiques, chapitre 2, verset 5), met à l'honneur des compositrices et compositeurs vénitiens et d'ailleurs en Italie, rassemblés autour de ce nouveau langage pour exprimer la sensualité, l'érotisme, la tension du désir, et l'ambiguïté de la douleur amoureuse. Différents compositeurs rivalisent d'inventivité pour mettre notamment en musique l'urgence émotionnelle de ces mots "quia amore langueo". Parmi eux, des grands maîtres comme Monteverdi ou Giulio Caccini, et également deux compositrices reconnues de cette époque : Francesca Caccini et, à la génération suivante, Barbara Strozzi. Mais également d'autres compositeurs moins connus comme Giovanni Rovetta ou Bartolomeo Barbarino.


Et avec les mots d’un de ses auditeurs de l’époque : « [p]armi les chanteurs (...) il y en avait un sans égal, qui avait une voix... surnaturelle par sa douceur. Je pense que jamais il n'y eut de meilleur chanteur au monde. J'ai pensé qu'il s'agissait d'un castrat, car les castrats ont ce genre de facilités dans les aigus. Lorsque j'appris qu'il ne l'était pas, mon admiration redoubla. » Nous explorons pour ce concert l’ambiance intimiste du trio voix-théorbe-viole sur un répertoire lié au désir amoureux. La viole de gambe apporte une variété de couleurs; elle passe du rôle de “basse continue” à celui d’une deuxième voix humaine grave qui dialogue avec celle du contre-ténor.

Nous vous invitons à nous rejoindre dans l’intimité de notre salon pour entendre ces airs et motets qui développent leur sensualité grâce au nouveau langage musical du premier baroque italien. Ne tardez pas, car nous nous languissons d’amour.

Distribution

Arnaud Gluck — contre-ténor

Alice Letort —théorbe

Manon Papasergio — viole de gambe

bottom of page